Accueil Amenagement Comment procéder à une extension de maison ?

Comment procéder à une extension de maison ?

Au fur et à mesure que le temps passe, vous avez besoin de plus d’espace dans votre maison. Dans ce cas, optez pour une extension. Avant de commencer votre projet, il est d’abord important de définir les règles à suivre.

Découvrez dans cet article, les techniques à entreprendre pour agrandir votre maison.

A voir aussi : Comment construire soi-même même son étagère en tuyaux de plomberie ?

Se renseigner sur la réglementation de votre commune

Lorsque votre famille commence à s’agrandir, le déménagement n’est pas la seule option à prévoir. Le fait d’agrandir votre maison est une idée originale surtout si elle est modulable et que les règles d’urbanisme le permettent. Vous avez diverses options au choix, à savoir : une surélévation, une extension ou encore un aménagement au niveau des combles.

A lire en complément : Pourquoi faire appel à un paysagiste ?

Avant d’engager les travaux nécessaires, définissez votre projet d’agrandissement avec un architecte. Par la suite, la commune de votre région pourra vous renseigner sur le plan local d’urbanisme (PLU) ainsi que le plan d’occupation des sols (POS).

De plus, c’est l’unique alternative pour obtenir la réglementation à confronter avec votre projet et vérifier sa conformité.

Vous connaîtrez également les divers paramètres à prendre en compte tels que la nature du terrain, les limites de propriété, la surface du sol, ect …

Faire une demande de permis de construire

L’obtention d’un permis de construire ou une demande préalable de travaux dépend de l’importance de votre projet.

Si votre projet vise à créer une surface de plancher inférieure à 40 m², la déclaration préalable des travaux est alors obligatoire. Au cas où la construction ne se trouve pas dans une zone urbaine couverte par un plan d’occupation urbaine, ce seuil de 40 m² passera à 20 m².

En revanche, le permis de construire est indispensable dans le cas où le projet en question ne permet pas de déposer une déclaration préalable de travaux.

Dans ce cas, la création de surface est supérieure à 40 m². Toutefois, si l’ensemble d’emprise au sol de votre établissement est supérieur à 150 m², le seuil réglementaire reste à 20 m² et l’intervention d’un architecte est obligatoire.

Extension d’une maison : une solution simple et économique

Si vous constatez que votre établissement devient étroit, le premier réflexe qui vient à l’esprit est de déménager. Or, cette solution engendre plusieurs démarches à suivre et surtout de devoir faire prendre de nouveaux repères à votre famille.

De plus, elle est souvent onéreuse entre le transport du mobilier, l’achat et la construction d’un nouveau bien, les crédits relais, etc …

L’extension de maison s’avère être l’option la plus économique et la plus simple à mettre en œuvre. Côté financier, l’extension horizontale est largement moins chère qu’une extension verticale. Il faut avoir entre 1 500 et 2 000 € du m² pour ce genre d’agrandissement.

Par contre, une extension à la verticale oscillera aux alentours des 2 000 €/m². Bref, les travaux de rénovation , dont l’extension revient donc beaucoup moins cher que l’acquisition d’une nouvelle demeure.

Une alternative pour avoir une maison lumineuse

Lorsque vous ajoutez une nouvelle ouverture à votre maison, cela donnera davantage de clarté à votre intérieur. De nombreuses options sont envisageables pour faire entrer la lumière chez soi : la baie, la fenêtre de toit, les puits de lumière ou encore la façade entièrement vitrée.

D’ailleurs, les possibilités d’extension sont nombreuses de nos jours. Ces dernières sont conçues pour donner plus de luminosité, mais aussi pour vous faire profiter de manière optimale de la chaleur du soleil pendant l’hiver.

C’est aussi la meilleure manière de vous protéger en cas de canicule en plein été. Ainsi, l’extension d’une maison est une option favorable pour faire des économies d’énergie tout en profitant pleinement de la lumière extérieure.

Quelques exemples d’extension pour agrandir la maison

Aménagement des combles

En aménageant vos combles, vous obtiendrez une autre surface habitable au sein de votre demeure. Cette solution est idéale si vous souhaitez créer une salle de jeux pour vos petits, un autre salon, un bureau ou une chambre d’amis.

Transformation du garage en pièce à vivre

Si vous n’avez plus de voiture, pourquoi ne pas transformer votre garage en pièce à vivre ? Cette chambre pourra accueillir un salon supplémentaire, un studio pour vous adonner à votre passe-temps favori.

Et avec la situation actuelle, cette nouvelle pièce pourra servir de bureau pour plus d’espace et de tranquillité lors de vos conférences en ligne.

Modification du sous-sol

Aménager votre sous-sol est sans aucun doute une bonne alternative si vous ne vous en servez pas comme cave. Réhabilitez-le en pièce de vie. D’ailleurs, cette solution est très courante lorsque la surface manque.

Mettez, par exemple, un souplex qui est un espace de vie sur plusieurs niveaux, dont un, en sous-sol au lieu d’un à l’étage dans le cas d’un duplex.

Création d’une mezzanine

L’option mezzanine est possible en fonction de la hauteur sous plafond. Si vous n’avez pas besoin de beaucoup de surface supplémentaire, aménagez donc une mezzanine chez vous.

De plus, cette alternative permet d’optimiser votre fiscalité. Une surface habitable en mezzanine peut être supérieure à la surface imposable au cas où la pièce présente une hauteur sous plafond inférieure à 1m80.

Mise en place d’une véranda

La véranda est une pièce supplémentaire qui vous permettra d’installer un jardin d’hiver. C’est aussi un espace où vous pouvez réagencer votre maison avec une cuisine orientée sur le jardin, par exemple.

Qu’elle soit en bois, en PVC, en aluminium ou mixte, vous avez plusieurs possibilités de matériaux qui s’offrent à vous.

D’ailleurs, cette pièce supplémentaire généralement vitrée apporte de la luminosité au sein de votre habitation. Elle peut donc rapidement chauffer et réchauffer votre maison en été.

Installation d’un studio container

Comme son nom l’indique, le studio container est un espace de vie indépendant créé à l’intérieur d’un container. Pour que les containers de marchandises deviennent entièrement habitables, vous devez entièrement les reconditionner en fonction de vos besoins.

Cependant, n’oubliez pas qu’un studio container requière l’obtention d’un permis de construire, surtout si la surface habitable est supérieure à 20 m².

ARTICLES LIÉS