Accueil Jardin Les conseils pratiques pour mieux protéger son jardin en hiver

Les conseils pratiques pour mieux protéger son jardin en hiver

Les conseils pratiques pour mieux protéger son jardin en hiver

À l’approche de l’hiver, le froid, le vent, la neige, le gel… les plantes du jardin changent radicalement. Mais certaines plantes continuent de pousser et de porter des fruits. Salade d’hiver, roquette, persil, chou d’hiver, thym, romarin, radis noir, betterave rouge et d’autres variétés peuvent passer l’hiver à l’extérieur, en fonction de la température et de l’orientation du jardin. Voici quelques conseils qui vous aideront à mieux protéger votre jardin pendant l’hiver.

Le paillage

Le paillage est une technique consistant à poser sur le sol une couche protectrice composée de matériaux naturels afin de le protéger des changements climatiques et de la perte d’humidité. Il protège la terre contre le froid, mais aussi contre l’érosion. En outre, les matières organiques fournissent de l’humus au sol et empêchent la croissance des mauvaises herbes. D’ailleurs, sur le blog dédié au jardin de pretajardiner.com, vous trouverez plus de recommandations.

A lire aussi : Les meilleures méthodes pour désherber

Le paillis organique peut comprendre de la paille de blé, d’écorces et d’aiguilles de pin, de la paille de chanvre, des cosses de sarrasin, des copeaux de bois, du compost, des feuilles mortes… Le type de paillis doit être adapté au sol et aux plantes de votre jardin. Pour proteger son jardin en hiver les indispensables, vous devez mettre en place le paillage quand il est encore chaud.

Le buttage

Le buttage consiste à créer de petits monticules de terre surélevée sur le long des tiges des plantes jusqu’à l’apparition des feuilles. Cette technique est particulièrement utile pour les légumes dont les tiges sont faibles ou qui ont besoin d’être protégés de la lumière du soleil. De plus, le buttage permet de protéger les racines de la plante contre le froid hivernal.

A lire aussi : Qu'est-ce que le travertin opus romain ?

Le voile d’hivernage

Utilisez aussi un voile d’hivernage pour protéger les bourgeons des arbustes et des arbres fruitiers en pot sensibles aux gelées tardives du printemps.

Les conseils pratiques pour mieux protéger son jardin en hiver

Celui-ci sert également à protéger les semis de légumes et les plantes fragiles (mais non gelées) contre le froid. Le voile est en réalité un matériau léger en fibres synthétiques qui laisse passer l’air, l’eau et la lumière et placé autour des plantes. Le voile ne doit pas être en contact direct avec les feuilles afin d’optimiser l’isolation thermique et éviter le pourrissement.

Des châssis

Les châssis sont des couvertures protectrices transparentes et vitrées recouvrant un espace. Ils permettent aux jeunes plantes de s’acclimater au froid avant d’être plantées en pleine terre. De même, ils prolongent la durée de vie de certaines cultures avant les premières gelées et protègent les légumes du gel.

Des cloches de protection

Également appelées cloches du potager, les cloches de protection ont la forme d’un dôme et sont fabriquées en plastique transparent. Elles sont placées directement sur les plantes pour les protéger.

Ces accessoires emmagasinent la chaleur et l’humidité et sont parfaits pour protéger les plantes contre le froid et les intempéries. Les cloches agissent telles que des serres individuelles miniatures pour les plantes sensibles.

Des bougies antigel

Des bougies antigel sont aussi envisageables pour protéger votre jardin lors des gelées tardives de printemps, notamment les arbres fruitiers. En les plaçant près des arbres fruitiers pendant la nuit, elles augmentent la température de quelques degrés et permettent d’éviter que les fleurs et les fruits ne soient endommagés par le gel. La quantité de bougies nécessaire varie en fonction de la densité des arbres fruitiers dans le verger et de la température externe.

Garder les pots au chaud

Les racines des plantes en pot souffrent davantage du froid que celles des plantes en pleine terre. Par conséquent, pensez à les placer, si possible, sur un balcon, dans une serre ou près d’une fenêtre lumineuse de votre logement. Mais, il est conseillé d’éviter les emplacements à proximité d’une source de chaleur telle qu’un radiateur, une cheminée ou un poêle.

ARTICLES LIÉS