Accueil Gazon Comment tester la terre avec un ohmmètre ?

Comment tester la terre avec un ohmmètre ?

Si vous vous référez à ce que j’ai déjà écrit sur la mise à la terre de l’installation électrique (je vous conseille de lire cet article), il y a un élément primordial qui aide à guider les courants dangereux vers le sol : Il est douille de terre . C’est le point de contact avec le sol qui permet d’évacuer les courants de défaillance qui peuvent conduire à l’accident électrique.

Concentrez-vous sur cet élément indispensable : des solutions et des équipements pour réaliser une prise de mise à la terre, sans oublier la mesure.

A découvrir également : Comment se pose le gazon synthétique ?

Plan de l'article

Qu’est-ce que la prise de mise à la terre ?

Différence avec le circuit de mise à la terre :

Tout d’abord, faites attention au mélange : le terme mise à la terre est parfois mal utilisé pour se référer à l’ensemble du circuit de mise à la terre. Cependant, ce n’est qu’une partie de ce dernier.

Rappel sur défaut courant électrique :

Il doit se rappeler ce qu’un ledit courant de défaut , car il est essentiel de connaître ce terme. C’est un courant qui n’a pas à être, mais cela existe quand un dispositif est défectueux : il marche dans des carcasses métalliques, par exemple, et au moment du contact avec une personne physique, il traverse le corps humain pour atteindre la terre : c’est l’électrification.

A voir aussi : Comment choisir son robot-tondeuse?

But de la prise de terre dans une installation électrique :

Un courant de défaut va donc, par nature, chercher à atteindre la terre (qui est au potentiel électrique 0).

Afin de l’empêcher de circuler dans un corps humain avec les conséquences connues et parfois dramatiques, on lui suggère un chemin direct vers la terre via le célèbre fils électriques de couleur jaune vert .

Les fils électriques au sol protègent les gens contre les risques d’électrification Et ces fils ont une chose en commun, c’est-à-dire leur point final : le contact avec la terre.

La mise à la terre dans une maison pour donc pour le rôle de créer un contact matériel entre la terre et la terre et les fils électriques de protection.

Situation du terrain dans le circuit de masse :

Je l’ai dit juste avant, mais la prise de terre est située tous à la fin du circuit de mise à la terre (ou au début, cela dépend de la façon de voir la chose).

Elle est immédiatement suivie par la barre de coupure de mise à la terre, qui est utilisée pour mesurer la valeur de la prise de mise à la terre (je l’explique ensuite).

La bande de coupure est l’élément de séparation de la prise de terre du reste du circuit de protection Le matériau pour la prise de terre :

Métal pour une conductivité maximale :

Pour entrer en contact avec la terre et faciliter le passage du courant, il est nécessaire d’utiliser des matériaux métalliques : ce sont les meilleurs conducteurs d’électricité. Donc, nous trouvons du matériel pour la prise de terre :

  • Fabriqué dans la grande majorité du cuivre.
  • Fait d’acier.
  • Fabriqué en aluminium.

Parmi le matériau pour faire une prise de mise à la terre, il existe différentes solutions.

La cablette en cuivre :

C’est un fil de cuivre tressé, connecté à la barre de terre.

Cette cablette en cuivre reliera l’élément principal qui constitue la prise de terre (le piquet ou la grille qui sont illustrés ci-dessous).

La section de la cablette est généralement de 25mm2.

La cablette en cuivre nu fait partie du matériau de connexion de la prise de terre Pourquoi la cablette de terre se présente sous la forme d’un fil de cuivre nu ?

La cablette est faite de cuivre nu pour participer à l’écoulement des courants de défauts dans le sol.

En effet, la cablette rejoindra l’élément de contact principal (piquet par exemple) tout en se déplaçant à travers la terre. C est un point de contact supplémentaire avec le sol, ce qui réduit la valeur ohmique de la terre.

Dans certains cas, la cablette peut être utilisée seule pour créer ce qu’on appelle une boucle de creusement.

Le piquet de grève au sol :

C’est sans aucun doute l’accessoire le plus connu : Le piquet de la Terre .

En acier, en acier galvanisé ou en cuivre, il doit être pressé dans le sol pour créer un contact avec ce dernier.

Il est relié à la cablette de terre à son extrémité avec un étau à vis comme celui de la photo ci-dessous.

Il est disponible en plusieurs longueurs : 1m, 1.5m ou 2m.

Le piquet est le matériau le plus utilisé pour la fabrication de la terre Le Grille au sol :

La grille au sol est un élément moins connu, mais peut être utilisé dans un cas spécifique, celui où le sol n’est pas composé de sol profond (seulement remblayage). Il peut être fait de sable ou de terre, et le contact avec la terre est limité en épaisseur.

Grille au sol permet maximiser le contact avec la terre sur une surface horizontale (contrairement au contact horizontal avec le sol pour un pieu).

Ce type de produit est distribué par CATU, surtout connu pour ses produits liés à la sécurité des électriciens.

Grille de terre est une alternative pour réduire la résistance de la prise de terre Comment faire un prise de mise à la terre ?

Maintenant que l’explication est donnée et que le matériau pour faire un bouchon de mise à la terre est connu, il s’agit de voir comment faire une terre concrètement dans une installation électrique :

Installez un pieu de terre :

La réalisation d’un mise à la terre douille avec un pieu est simple.

Le pieu est enfoncé dans une zone où la terre est bien présente en profondeur, avec un minimum de cailloux, de pierre ou de gravier. Le sable n’est pas un bon conducteur non plus, il n’est pas nécessaire de planter le piquet de terre dans une zone sablonneuse.

Ensuite, il est nécessaire de relier le piquet au sol à la barre de raccordement (idéalement située au niveau ETEL) avec un morceau de cablette en cuivre nu, la cablette de terre. Si possible, ce morceau de câble en cuivre doit être en contact maximal avec la terre pour améliorer la valeur de la prise de mise à la terre.

Plantez plusieurs piquets moulus en conséquence :

Quand la terre est vraiment dure, il n’y a de bonnes terres que sur la surface ou un seul piquet ne suffit pas pour atteindre le seuil de 100 Ohms maximum, plusieurs piquets de sol peuvent être plantés.

Ils sont ensuite plantés et espacés de 1 à 2m et reliés entre eux à l’aide d’une cablette de sol. Cette cablette en cuivre nu participe à l’abaissement de la résistance de la prise de terre comme je l’ai mentionné ci-dessus.

La boucle au fond de l’excavation :

La boucle appelée fond d’excavation consiste à venir installer un morceau de cablette en terre cuivrée (section 25mm2) lors de la réalisation des fondations.

La cablette doit circuler dans le sol (et non dans le béton) avant la mise en place de la fondation : Il s’agit d’une prise de terre enfouie horizontalement.

Nous parlons de boucle parce que la cablette doit partir d’un côté pour revenir de l’autre côté et faire une boucle. La cablette est bien recouverte de terre tout au long de son voyage.

La mesure de la prise de mise à la terre :

Il n’est pas seulement sur la réalisation, mais il est également nécessaire de Mesurer la prise de terre . En effet, comme j’ai pu l’expliquer dans un des articles sur le sujet de la mise à la terre, la mise à la terre doit avoir une valeur inférieure à 100 Ohms.

Le principe de la mesure de mise à la terre est donc d’évaluer la résistivité du sol.

Mais quelle est la méthode pour mesurer un tremblement de terre ?

La méthode de mesure de la terre à 3 pôles ou la méthode de 62 % :

Il existe plusieurs méthodes pour mesurer la valeur d’un tremblement de terre, mais la plus connue et la plus courante est celle des « 3 piquets » ou 62%.

Cette mesure est réalisée avec un dispositif appelé télluromètre (tel que le testeur de terre Voltcraft ET-02) ou les modèles légèrement plus chers proposés par la marque Chauvin Arnoux.

Le télluromètre permet la mesure de la prise de terre Voici l’explication de cette mesure de mise à la terre.

Le principe de mesure : injection de courant et loi d’Ohm.

Pour mesurer une résistance, nous utilisons toujours la loi Ohm : U=RXi.

Dans le cas du télluromètre, il y a une injection de courant dans la terre à une tension constante. En conséquence, en fonction de la mesure du courant effectuée par l’appareil, il est possible de déduire la valeur de résistance de la prise de terre .

Pourquoi 3 piquets ?

Parce que cette mesure utilise 3 piquets, qui sont connectés au dispositif de mesure : Le premier est le piquet de sol (ou la connexion à la boucle au bas de l’excavation).

Les deux autres piquets sont fournis avec le télluromètre.

Ils doivent tous être plantés dans le sol pour permettre la mesure de (résistance) de la mise à la terre.

Pourquoi 62% ?

Les 62% donnent une indication de la distance entre les 3 piquets utilisés pour mesurer.

Le premier pieu est celle de la terre . En plantant le pieu le plus éloigné, une ligne est faite entre ces deux piquets. Cette ligne, ou plutôt segment, mesure une certaine longueur. La mise intermédiaire s’écrasera par rapport à la première à une distance représentant 62% de la longueur du segment.

Je sais, ce n’est pas très clair. Voici un diagramme pour expliquer cette méthode de 62% :

****** Méthode de mesure de 62 % pour la mise à la terre Concrètement comment faire cette mesure de terrain avec 3 piquets :

Dans un premier temps, cette mesure doit être effectuée sur la barre de sol déconnectée (en d’autres termes, le circuit de mise à la terre du logement ne rentre pas dans la mesure).

Veuillez vous référer à la notice de l’appareil pour connaître ou connecter les sondes de mesure (cela dépend du télluromètre).

  1. L’appareil est connecté via la première sonde au piquet de terre de l’installation.
  2. Le pieu n°3 est planté à une distance significative du premier (plus de 10 mètres), et l’une des sondes est connectée au télluromètre.
  3. Le piquet n°2 est installé dans l’alignement du piquet de grève au sol et le piquet no 3, à une distance du piquet de grève au sol. Cette distance est égale à 62 % de la longueur entre le piquet au sol et le piquet 3. La dernière sonde est connectée au dispositif de mesure de la terre.

Par exemple, si le pieu #3 est planté à 20 mètres du piquet de terre, le pieu #2 sera installé à 12,4 mètres du piquet au sol, dans la ligne du piquet #3.

Comment savoir si la distance entre le piquet #3 et le piquet de terre est suffisante ?

Une fois la mesure effectuée à 62%, il est nécessaire de déplacer la mise n°2 de 10% et de -10% et de refaire la mesure. Si cette mesure varie considérablement, c’est parce que la distance entre le piquet de grève au sol et le piquet le plus éloigné est trop petite.

Généralement parlant, plus la distance entre le piquet de grève au sol et le piquet n°3 est grande, plus la résistance de la mise à la terre est grande.

Méthode de mesure des 3 piquets ou 62% — source chauvin Arnoux Problèmes récurrents autour de la mise à la terre :

Quelle devrait être la longueur du piquet ?

La norme recommande que le piquet soit d’environ 2m de long. Selon le type de sol, les variations de température peuvent provoquer une séchage du sol et conductivité modifiée . Avec un piquet plus long, le contact avec la terre et le sol est plus grand et les variations sont moins profondément ressenties.

résistance aux variations saisonnières de la mise à la terre — chauvin source Arnoux Cependant, il est possible d’utiliser des piquets plus courts selon la méthode utilisée (plusieurs piquets en série) ou selon la nature du sol.

Comment faire face à une mesure de haute terre ?

Dans certains cas, un pieu de terre ne suffit pas pour obtenir une valeur de terre inférieure à 100 Ohms. Dans ce cas, il est possible de placer une deuxième participation dans la série de la première pour augmenter la conductivité (ou diminuer la résistance du piquet).

Quelle devrait être la taille de la boucle au fond de l’excavation ?

La boucle au fond de l’excavation reste le meilleur moyen de faire la mise à la terre. Cependant, il est plus cher, puisque la cablette doit circuler sur une plus grande longueur qu’avec un piquet de grève

Mais rien ne vous oblige à aller « autour de la maison » sur l’ensemble des fonds d’excavation.

Tout dépend du type de terre e Résistivité du sol : sur les terres avec des terres « agricoles », sans excès de pierre, moins de 10m fera l’affaire. Sur un terrain plus pierreux, il faudra prévoir un plus grand contact entre la cablette et la terre (environ 15/20m).

Pour les cas plus « compliqués », il est nécessaire de faire un mélange entre la boucle excavée et plusieurs piquets de sol ou d’utiliser une grille de mise à la terre.

Pourquoi faire une Mesure avec la barre de terre ouverte ?

Je reviens à une information que j’ai donnée ci-dessus : La mesure de la mise à la terre doit être faite avec la bande de coupure ouverte . En effet, le circuit à la terre de l’installation électrique peut varier résistance de la prise de terre si elle est incluse dans le calcul. Un pipeline en contact avec la terre (dans le cadre de la réalisation de la liaison équipotentielle) peut abaisser la résistance de la terre.

Peut-on utiliser un tuyau métallique de gaz ou d’eau comme sortie au sol ?

C’est une idée qui pourrait être bonne puisque d’une façon ou d’une autre le pipeline passera ou sera en contact avec le sol à un moment donné.

Sauf que cela n’est pas autorisé par la norme NF C 15-100 : il est absolument interdit d’utiliser des tuyaux métalliques d’eau ou de gaz comme sortie au sol.

Quelques liens pour votre mise à la terre :

Le matériau pour faire la mise à la terre est disponible en ligne comme par exemple ici à Cdiscount.

Il existe également des solutions matérielles, comme ce kit disponible chez ManoMano :

  • 1 piquet de piquet de terre.
  • 3 mètres de terrain cablette 25mm2.
  • 1 x Coup de coupure

Conclusion

J’ai essayé de vous faire comprendre le principe de la terre à travers cet article, en distinguant bien du reste des éléments de mise à la terre.

Si certaines notions vous semblent mal expliquées ou si vous avez des questions supplémentaires, les commentaires sont ici !

ARTICLES LIÉS